Que faire en octobre

le

Jaap fleurs 3

Les jours raccourcissent à toute vitesse, les nuits sont fraîches et par endroits nous avons même déjà vu les premières gelées blanches, les asters sont au rendez-vous, bref, c’est l’automne avec ses promesses des couleurs éclatantes. Toutefois, il y a toujours pas de pluie en vue, un vent glacial dessèche encore plus l’ambiance et nos jardins continuent à souffrir. Ne relâchez surtout pas encore les arrosages même s’il y a un semblant de fraîcheur qui s’installe, les plantes auront beaucoup de mal à supporter les premières gelées sans avoir été suffisamment approvisionnées en eau auparavant. Les grands oubliés de ces derniers mois de sécheresse étaient surtout les arbres dont beaucoup sont en train de dépérir (haie de conifères, bouleaux) mais malheureusement pour eux c’est probablement trop tard. Dommage, c’est toujours triste à voir les arbres mourir, mais retenons au moins cette leçon pour les années à venir !

Arbres et arbustes

Plantez vos végétaux à feuillage persistant, les conifères, les plantes de terre de bruyère, avant l’arrivée du grand froid. Ces plantes aiment s’installer dans une terre encore chaude où elles émettent rapidement des racines. Comme nos terres sont terriblement desséchées après plusieurs mois sans pluie il faut impérativement détremper le sol à l’endroit où vous envisagez des plantations, n’installez jamais vos végétaux dans un sol sec ! Faites suivre par un bon paillage afin de maintenir l’humidité du sol.

Évitez de pratiquer des tailles sévères à vos haies ou divers végétaux car cela rajoute un stress supplémentaire au stress déjà subit par la sécheresse. Tant pis si cela fait un peu moins soigné, il s’agit avant tout d’épargner et sauver vos plantes ! Vous vous rattraperez  au printemps prochain.

Rosiers

Beaucoup de rosiers continuent à fleurir jusqu’aux gelées, donc continuez leur nettoyage de fleurs fanées.

Pensez dès maintenant à la commande de vos rosiers, les catalogues sont sortis, mais sachez que les expéditions commencent seulement en novembre dans les pépinières sérieuses.

Plantes vivaces, bulbes

Pour les plantes vivaces achetées en petits godets, il est un peu tard pour les installer au jardin, mieux vaut les garder abritées sous un châssis ou une petite serre cet hiver. Par contre, s’il s’agit de plantes déjà bien développées en conteneurs ou des anciennes mottes divisées, vous pouvez continuer vos plantations jusqu’à mi-octobre, tant que la terre est encore suffisamment réchauffée.

Prenez surtout garde avec les graminées qui sont très tentantes lors de fêtes de plantes ou en jardineries. Ces plantes ne pourront pas s’enraciner avant l’hiver et vous aurez peu de chances de les retrouver en bon état le printemps prochain. Que cela ne vous empêche pas de ‘craquer’ pour ces petites merveilles, mais gardez les bien à l’abri – voir les conseils plus haut.

Commandez et commencez à installer vos bulbes pour le printemps prochain. Procédez notamment sans tarder pour les variétés les plus précoces : crocus, perce-neige, scilles, eranthes, anémones, erythroniums.

Quant au grand nettoyage de vos massifs de vivaces avant l’hiver, abstenez vous de rabattre vos vivaces à ras du sol : les tiges et les feuilles desséchées protégeront les bourgeons fragiles et, un jour de givre, vous ne regretterez pas le spectacle féerique de cristaux qui transforment le moindre brin d’herbe en petit bijou.

Pelouse

Le gazon reverdit sous l’effet de nuits fraîches. Abstenez vous d’apporter de l’engrais en cette saison, votre pelouse risque des brûlures car le sous-sol au niveau des racines du gazon est encore désespérément sec. Gardez simplement votre pelouse propre en ramassant régulièrement les feuilles mortes à l’aide de passages de la tondeuse.

Bassins

Retirez les feuilles pourries de vos nénuphars et tous les débris qui entraînent la putréfaction de l’eau. Ne touchez pas à la boue du fond qui est nécessaire à certains animaux pour leur hibernation.

Tendez éventuellement un filet pour éviter que les feuilles mortes de vos arbres et arbustes salissent l’eau, sinon retirez les feuilles régulièrement à l’aide d’un râteau.

En fin de mois installez vos protections hivernales pour les gunneras (rabattez leurs propres feuilles sur les bourgeons et complétez avec une couche de fougères).

Ne coupez pas les tiges desséchées de vos graminées, sagittaires et autres plantes aquatiques qui serviront de trous d’oxygénation d’eau au moment de grands gels.

Plantes en pots

Préparez les protections pour les plantes frileuses et commencez à rentrer les plus fragiles car le froid risque d’arriver subitement.

Dès l’arrivée du froid enlevez toutes les soucoupes de vos pots pour éviter qu’ils ne restent dans l’eau et préparez des cales pour surélever vos pots en terre.

Remplacez les plantes annuelles qui sont arrivées en fin de cycle ou qui ont souffert des conditions climatiques : vous trouverez un joli choix en jardinerie pour le décor hivernal.

SG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s